Leki Micro Trail Pro Test (MAJ)

28 Juil

En déballant mes nouveaux bâtons Leki Micro Trail Pro je me suis dis que de donner mon avis pourrait peut être aider d’autres traileurs dans leur choix.

Je choisi de décomposer mon ticket en 3 parties : Le déballage et les 1eres impressions. Puis un retour après une sortie rapide avec 800m D+ et enfin une mise à jour dans quelques semaines après un road trip dans les Alpes (là ils auront quelques dizaines de kilomètres de dénivelé dans les fibres).

D’abord pourquoi changer de bâtons de trail ?

Je ne suis pas un grand utilisateur de bâtons en trail. Je ne m’en sers jamais à l’entrainement ou sur mes courses inférieurs à 50km et 3000 / 4000m D+.  Mais lorsque l’on aborde des Ultras alpins et techniques, il est indéniable que c’est une aide permettant de mieux tenir musculairement sur l’ensemble de la course. Aussi les bâtons donnent du rythme lorsque l’on marche. Donc à l’approche d’un Ultra j’intègre dans mon dernier bloc d’entrainement des sessions avec bâtons. Ceux sont surtout des sorties longues (10h c’est long ou très long ?) avec de gros dénivelés. Je m’entraine à marcher, courir, monter, descendre, les ranger et les sortir pour que ce ne soit pas une gêne ou un handicap en course.

J’utilise la même paire de BlackDiamond Distance Z depuis 2014. En taille 120, ils pèsent 322g (pesés par mes soins). Ils me conviennent très bien et je n’ai (n’avais) aucun reproche à leurs faire. Ils sont légers, solides, faciles à manipuler. Leur rapport qualité / prix / prestation est top.

Mais lors des entrainements de préparation pour le Crotrail et durant le Crotrail je leurs ai trouvé des limites. Et ces limites m’ont gêné en course.

J’ai pu tester les mêmes en taille 130cm. Cette taille me correspond mieux. J’ai découvert par la suite que la bonne taille théorique d’un bâton de trail est de 0,67 x votre taille. Pour moi 120 cm c’est trop petit. L’erreur est dans mon choix de départ sur la taille.

Les poignées en éponge dur, deviennent irritantes lorsque l’on transpire des mains. J’ai eu des cloques et des irritations. J’ai dû porter des mitaines qui au bout de 16h de course m’ont blessé au niveau des coutures du poignet sous la pression des dragonnes.

Les pointes m’ont fait défaut plus d’une fois (alors qu’elles sont en bon état).

Je suis donc parti dans l’idée de changer de bâtons avec le cahier des charges suivant :

  • Pliable en 3 ou 4 brins, pouvant facilement se ranger dans mon porte bâtons magique. (Je dévoilerai mon secret une autre fois 🙂
  • Leger (comparable à mes BD Z actuels)
  • Manche en liège ou une matière hyper douce non irritante
  • Dragonnes ou système de traction efficace.

Les Leki Micro Trail Pro sont apparus comme une évidence. Je les ai commandés.

Mes premières sensations

Les bâtons sont emballés dans une housse de transport / rangement, très qualitative. La housse une fois vidée se replie et se range sur elle-même !

Contenu du sac Leki Micro Trail Pro
Poignées liège sur les Leki Micro Trail Pro

 

Les bâtons sont livrés avec 2 capuchons de protections de pointes qui se clipent à la base des bâtons. C’est facile à installer, de bonne qualité et sécurisant pour ne pas se blesser avec les pointes.

Pointes avec capuchons de protection

 

Pointes sans les capuchons

 

Un autre clip de fixation est fourni afin de le lier les batons entre eux pour en facilité le transport et le rangement. Encore une fois la qualité est là.

Que penser des bâtons en eux-mêmes. Et bien ils sont beaux. Vraiment c’est un super objet, hyper bien fini qui transpire la qualité de fabrication. Aucun défaut de fabrication, de peinture ou de finition. Les poignées en liège sont très agréables au toucher. Les pointes sont acérées et donnent visuellement confiance.

A la pesée, mon modèle en 130 cm donne 362g. Le ratio versus les BlackDiamond n’est pas favorable, ils sont très légèrement plus lourd de 22g théoriques.

Ceux sont des 4 brins mais le 3ème segment coulisse au pliage dans le 4ème. Donc plié, ceux sont des 3 brins. Le système de pliage et dépliage est très ingénieux, facile à manipuler.

Une fois déplié, le bâton est très rigide. ça ne vibre pas, il n’y a pas de flou. Le verrouillage est maintenu sous tension par un ressort dans la poignée (on le sent lorsque l’on déplie les brins).

Enfin la spécificité de Leki est le fait qu’il n’y a pas de dragonne mais un système de maintien par gantelet qui se clipse aux poignées.

Les gantelets s’enfilent comme des gants puis se serrent à la taille de votre poignet. Le confort est immédiat. Dans le creux de la main entre le pousse et l’annulaire, une cordelette est insérée. C’est cette cordelette qui viendra s’attacher automatiquement dans une encoche sur la poignée des bâtons.

Attacher les gantelets aux Leki

 

Fixé

Pour détacher le gantelet du bâton, il suffit d’appuyer avec le pousse sur le haut du bâton. C’est hyper simple d’utilisation.

Détacher les gantelets des Leki

Première impressions bluffantes !

Sur le terrain ça donne quoi ?

Aussitôt déballés, aussitôt testés sur le Mt Vinaigrier devant chez moi. C’est parti pour cumuler 800mD+ en 6 km de montée (12 km l’aller / retour) en alternance de voie romaine, piste forestière pentue et single en balcon.

Leki Micro Trail Pro

 

Courir les Leki Micro Trail Pro pliés à la main n’est pas un problème. Ils sont compacts, courts et légers. J’ai pu les déplier en courant à l’approche de la première côté. Ça se fait d’un geste, en 2 secondes par bâton. Les gantelets s’accrochent quasi automatiquement d’un premier coup ! L’apprentissage est instantané.

Immédiatement je sens la rigidité faire son travail et la transmission de l’effort dans le gantelet sans aucune pression sur le poignet. Il n’est absolument pas nécessaire de tenir fortement les poignées. Le système gantelet – attache rapide – bâton agit comme un prolongement du bras. Les pointes accrochent.

J’arrive à un passage de relance (200m environ) je ne range pas les bâtons mais je décroche d’un simple geste les gantelets (une pression en haut de chaque bâton avec le pousse décroche le gant). et je continue à courir les bâtons dans chaque main tenu par leur centre. Deux remarques me montent immédiatement à l’esprit : Ils sont bien équilibrés et la dragonne manquante qui ne balance pas à chaque foulée est vraiment beaucoup plus confortable.

A l’approche du sommet qui fini par une piste roulante de 500m je les range. Je reprends les gestes déjà assimilés en 30 minutes, je décroche les gants et je les plis d’un geste. Disons 4 secondes par bâtons …

J’ai refait l’ascension 3 fois en me focalisant sur l’utilisation des Leki Micro Trail Pro. Aucun changement de comportement. ça fonctionne hyper bien. C’est bien pensé.

 

Après quelques semaines d’utilisation et un Ultra

J’ai utilisé les Leki durant ma dernière phase de préparation de l’UTCAM 145. Ils m’ont accompagnés sur les côtes de la Tournette au-dessus du Lac d’Annecy et 3 fois au Pic des Mémises, soit environ 4600m cumulés.

L’ensemble des points forts remontés plus haut ont été validés et confirmés. Aucune prise en défaut.

J’ai juste relevé un point d’attention : La pointe est solidaire du dernier brin. Lorsque l’on déplie le  bâton, le dernier brin ne se place pas forcement dans la même orientation que sa position initiale avant pliage. La pointe peut donc se trouver à contre sens ou de côté. Si l’on ne fait pas attention, les appuis deviennent moins précis et stable. Il faut donc vérifier l’orientation de la pointe. SI celle-ci n’est pas dans l’axe alors il suffit de faire tourner le dernier brin pour la replacer.

Fort de ce résultat, les Leki m’ont accompagnés sur mon dernier Ultra, l’UTCAM 145km couru le dernier week End d’aout. Après 39h de course, je confirme leur efficacité, leur légèreté, leur robustesse et le confort dans le temps des gantelets.

En conclusion

Si vous recherchez des bâtons simple d’utilisation, fiables, solides, légers avec un très bon rapport qualité / prix, les BlackDiamond Ultra Distance Z sont un excellent choix. Sachez juste que sur un Ultra pour diverses raisons vous pouvez taper dans leurs limites de confort et d’usage.

Si vous cherchez l’optimisation totale, la performance, la qualité et une facilité déconcertante d’utilisation (bienvenue après 20h de course en Ultra) alors les Leki Mirco Trail Pro sont les bâtons qu’il vous faut.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz